GOLF


GOLF
GOLF

GOL

On s’accorde à tenir 1754 pour l’année de naissance du golf tel qu’il est encore pratiqué de nos jours. C’est en effet à cette date que le Royal and Ancient Golf Club of Saint-Andrews (non loin d’Édimbourg, en Écosse) codifia les règles d’un jeu auquel on s’adonnait déjà depuis quelque trois siècles. Le principe de base consiste à faire avancer une balle — d’un poids maximal de 46 grammes et d’un diamètre de 41 à 42,7 mm, recouverte de nombreux alvéoles lui permettant de se situer dans sa trajectoire aérienne — en la frappant au moyen de cannes, ou clubs , et en essayant d’effectuer le moins de coups possibles pour atteindre le trou — de 100 millimètres de diamètre — dans lequel cette balle devra pénétrer. Le parcours normal de compétition est composé d’une série de dix-huit trous se développant sur une longueur de 5 à 7 kilomètres, celle de chacun des trous à parcourir allant de 100 à 600 mètres.

Les clubs utilisés comportent un manche et une tête avec laquelle la balle est frappée. Un jeu complet de clubs comprendrait cinq bois — qui en fait peuvent aujourd’hui être composés de plastique ou de métal léger —, dix fers — dont le dernier ou wedge est exclusivement destiné aux sorties des bunkers de sable — et un putter pour les coups ultimes joués à proximité immédiate du trou: soit seize cannes, mais la règle interdit d’en emporter plus de quatorze à la fois. Chacun des fers est de plus en plus ouvert, si bien qu’à frappe égale la distance parcourue par la balle sera progressivement moins élevée. Cette frappe, geste apparemment simple mais en réalité d’une profonde complexité, c’est elle que tente d’acquérir le débutant, puis que travaillera et retravaillera inlassablement le joueur plus ou moins chevronné afin d’atteindre sinon la perfection, du moins une régularité et une sûreté aussi poussées que possible. Plus que la force physique pure, ce sont le rythme et la justesse du coup qui vont permettre d’atteindre une trajectoire longue et efficace.

Les compétitions professionnelles les plus fameuses pour les hommes, homologues à celles du grand chelem au tennis, sont l’Open britannique et celui des États-Unis, les Masters et le championnat de l’Association des golfeurs professionnels américains (U.S.P.A.G.A.). Mentionnons également le Trophée Lancôme, un des tournois les mieux dotés d’Europe. La tension psychique, le poids du putt décisif à jouer ne sont pas les mêmes selon qu’il s’agira d’un match amical ou bien d’une compétition dont l’enjeu est une montagne de dollars. Un joueur tel que Jack Nicklaus a gagné sur les terrains plus de 50 millions de francs, et les gains des pratiquantes féminines, dotées de leurs propres «circuits» au cours des dernières années, atteignent également des sommes très élevées.

D’obédience évidemment anglo-saxonne — comme en témoignent un vocabulaire ésotérique pour le non-initié ainsi qu’un certain climat et une «étiquette» auxquels sont sensibles les adeptes convaincus ou de fraîche date —, le golf a essaimé tout autour de la planète. Un joueur espagnol comme Severiano Ballesteros a pu ainsi s’imposer parmi les lauréats des épreuves majeures, jouées classiquement selon l’une des formules dites de match play (addition des coups joués) ou de medal play (comptées trou par trou, celui gagné par exemple en 4 coups contre 5 ayant alors la même valeur que celui remporté par 2 contre 3).

Dans le golf importent aussi le cadre «naturel» du jeu — même s’il s’agit d’une nature savamment aménagée, le fairway (chemin normal), bordé de part et d’autre par le rough (herbe non coupée) qui conduit au green (ce gazon parfaitement tondu entourant le trou lui-même), pouvant se trouver volontairement coupé d’obstacles (bunker, pièce d’eau, fossé); la beauté de l’environnement, véritable oasis par rapport à un univers toujours plus urbanisé; le caractère amusant et sportif à la fois de ce jeu qui passionne bientôt le néophyte et ne lui laisse plus trève. Autant de séductions qui ont suscité un engouement encore difficilement concevable il y a peu. La Fédération française de golf compte plus de deux cent mille joueurs licenciés, et les terrains — de surface pourtant très importante — vont se multipliant. Cet engouement n’est pas le propre de la France mais des pays riches: Grande-Bretagne et États-Unis, Australie, Canada, Allemagne et Japon. Une véritable industrie s’est créée, avec ses investissements touristico-sportifs et ses stars aux revenus faramineux: Ballesteros ou l’Australien Greg Norman.

Du novice au golfeur patenté, tous s’escriment à la poursuite du par , qui consiste à jouer trois coups pour un trou, dont deux sur le green même jusqu’à 228 mètres, quatre jusqu’à 434 mètres, cinq au-delà de cette distance. Si le joueur est doué ou s’il est dans un jour de réussite, il connaîtra les joies du birdie (un coup de moins que le par), de l’eagle (2 coups de moins), voire de l’albatros (3 coups de moins). Le «trou en un» désigne la chance pure: la trajectoire qui conduirait directement la balle dans son trou.

golf [ gɔlf ] n. m.
goff 1792; répandu v. 1870; mot angl.
1Sport qui consiste à faire pénétrer une balle par le plus petit nombre de coups possible, dans des trous disposés le long d'un parcours. Parcours de golf à neuf trous, à dix-huit trous. Parties d'un terrain de golf ( 2. bunker, fairway, green, rough; practice) . Cannes de golf ( 2. club) que porte un garçon ( 1. caddie) . Joueur de golf. golfeur. Championnat de golf. Partie de golf. Jouer au golf avec un handicap vingt-quatre. Socle sur lequel on pose une balle de golf. tee. Les coups au golf ( drive, putt, swing; 2. par) .
2Terrain aménagé pour ce sport. Un golf (de) dix-huit trous. Golf situé en bord de mer. links. (1930) Golf miniature. minigolf.
3Vieilli Culottes (pantalon) de golf, bouffantes et serrées au-dessous du genou. ⇒ knickerbockers.
⊗ HOM. Golfe.

golf nom masculin (anglais golf, du néerlandais kolf, crosse) Sport consistant à envoyer une balle à l'aide de clubs dans les 18 trous successifs d'un vaste terrain avec le minimum de coups. Terrain ou l'on pratique ce sport. ● golf (difficultés) nom masculin (anglais golf, du néerlandais kolf, crosse) Orthographe et sens Ne pas confondre ces deux noms. 1. Golf (sans e) = sport. Jouer au golf. 2. Golfe (avec un e) = baie, échancrure d'une côte. Le golfe de Gascogne. ● golf (expressions) nom masculin (anglais golf, du néerlandais kolf, crosse) Golf miniature, jeu imitant le golf, dans lequel les parcours, de quelques mètres, sont jalonnés d'obstacles divers. Pantalon de golf, pantalon bouffant resserré au-dessous du genou par un bracelet de tissu. ● golf (homonymes) nom masculin (anglais golf, du néerlandais kolf, crosse) golfe nom masculingolf (synonymes) nom masculin (anglais golf, du néerlandais kolf, crosse) Pantalon de golf
Synonymes :

golf
n. m.
d1./d Sport qui consiste à placer successivement, au moyen d'une crosse nommée club, une balle dans une série de trous répartis le long d'un parcours.
d2./d Terrain sur lequel on pratique ce sport.
d3./d Golf miniature: jeu imité du golf qui se déroule sur un petit parcours. Syn. mini-golf.

⇒GOLF, subst. masc.
A. — SPORTS
1. Sport de plein air, d'origine écossaise, qui se pratique sur un vaste terrain gazonné jalonné d'obstacles naturels ou artificiels, et qui consiste à lancer une balle à l'aide d'un club dans une série de dix-huit (parfois neuf) trous espacés, en un nombre minimal de coups. Championnat, club, joueur, partie, terrain de golf; jouer au golf. Entre Constant, chargé d'une boîte de couleurs et d'un sac de cannes de golf (BERNSTEIN, Secret, 1913, II, 7, p. 23). V. caddie, caddy A :
Le golf d'origine écossaise, pratiqué à Londres à Shooter's Hill dès la fin du dix-huitième siècle, n'a conquis le monde qu'après la guerre. Son influence sur les mœurs est capitale. Grâce au golf, le goût des Londoniens pour les vacances est devenu une frénésie.
MORAND, Londres, 1933, p. 138.
P. méton. Terrain spécialement aménagé pour ce sport. Aller au golf. Le golf n'était pas fermé, et même les épreuves pour la grande coupe qu'elle avait tant désirée n'étaient pas finies (PROUST, Fugit., 1922, p. 620). Je voulais justement te demander si tu ne viendrais pas au golf de Chantilly, cet après-midi (BOURGET, Tapin, Enf. morte, 1928, p. 61).
2. P. anal. Golf miniature. Jeu de plein air ou d'intérieur, imitant le golf, au parcours réduit jalonné d'obstacles. Synon. usuel mini-golf. Gregory (...) est venu nous proposer, à Henri et à moi, une partie de golf miniature (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 29).
B. — HABILL. Culottes, pantalon de golf, et p. ell., golf. Pantalon de sport large et bouffant, resserré au-dessous du genou. Synon. knickerbockers. Tous les trois sont sportivement vêtus, gros souliers, culottes de golf, chemise bleue à manches courtes et foulard rouge au cou (THARAUD, Cruelle Esp., 1937, p. 21). Le pantalon de golf, dont l'enflure se trouvait dissimulée par une cape de cavalerie (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 113).
REM. Golfeur, -euse, subst. Personne qui joue au golf, qui pratique ce sport. Mais j'admirai aussi comme la cycliste, la golfeuse de Balbec (PROUST, Fugit., 1922p. 468). Sur la pelouse des links, un golfeur au club indocile, prenant le gazon pour la balle (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang., 1953, p. 176).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. 1932. Homon. golfe. Étymol. et Hist. 1776 golf (Trad. TWISS, Voy. en Portugal et en Espagne, 304 ds QUEM. DDL t. 15); 1792 Goff (CHANTREAU, Voy. dans les trois royaumes, III, 19 ds BARB. Infl., tract 13, p. 14); 1889 golf (SAINT-CLAIR, Exercices en Plein air, p. 2 ds BONN., p. 66). Empr. à l'angl golf désignant un jeu d'orig. écossaise (la prononc. écossaise [gouf], parfois interprétée [] en Angleterre, expliquant les différentes graphies du terme, cf. NED). Fréq. abs. littér. : 100. Bbg. BECKER (K.). Sportanglizismen im modernen Französisch. Meisenheim, 1970, p. 25, 64, 72, 149, 330.

golf [gɔlf] n. m.
ÉTYM. 1872; attestation isolée, 1776; var. goff, 1792; mot angl.; du néerl. kolf « gourdin ».
———
I Sport qui consiste à faire pénétrer, en la propulsant au moyen d'une canne, une balle dans des trous disposés le long d'un parcours parsemé d'obstacles (pièces d'eau, talus, broussailles, etc.). || Joueur de golf (→ Éphèbe, cit. 4). Golfeur. || Le joueur de golf est muni d'un assortiment de crosses ( Club) que porte un garçon ( 1. Caddie; → cadet). || La balle de golf, lancée d'un tertre gazonné ( Tee), doit entrer dans un trou, signalé par un drapeau. || Large couloir aménagé entre deux trous, au golf. Fairway. || Terrain de golf. Links; et aussi green. || Terrain de golf servant à l'entraînement. Practice. || Un parcours de golf de neuf ou dix-huit trous, parsemé d'obstacles (naturels ou artificiels). Banquette, 2. bunker, hasard (II, 1.), rough, stymie. || Les coups, au golf : air-shot, approche, birdie, dropper, divot, drive, eagle, grip, pitch, pivot, pull, putt, run up, slice, socket, stance, swing, toper, topspin. || Disputer une partie de golf au coup par coup (medal play) ou au trou par trou ( Match play). || Partie de golf opposant deux adversaires (single), deux équipes de deux joueurs (double).REM. Comme on le voit ici même, le vocabulaire du golf est essentiellement formé d'anglicismes dont beaucoup pourraient être avantageusement remplacés.
0.1 (…) on fait de l'escrime entre dames, on remet en honneur un vieux sport anglais du XVIIIe siècle, le golf.
Paul Morand, New-York, p. 118.
(1930). || Golf miniature : jeu de jardin ou de salon, dans lequel le parcours, jalonné d'obstacles divers n'est long que de quelques mètres. Mini-golf.
(1901, in Höfler). Terrain de golf; lieu où l'on joue au golf. || Se donner rendez-vous au golf.
0.2 Quand l'heure d'aller à un goûter donné au golf approchait, si nous étions tous ensemble à ce moment-là, elle se préparait, puis venant à Andrée : Hé bien, Andrée, qu'est-ce que tu attends pour venir ? tu sais que nous allons goûter au golf.
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Folio, p. 560.
———
II (1909, in Höfler).
1 Vx. Gilet de laine.
1 Il voyait Martine à sa table de travail; elle feuilletait ses fiches, les pieds dans des chaussons fourrés, un golf jaune sur le dos.
Charles Plisnier, Martine, p. 256.
2 Loc. (V. 1940). Culottes (vieilli), pantalons de golf : pantalons bouffants, serrés au-dessous du genou. Knickerbockers (vx).
2 Un pantalon de golf roux bouffait au-dessus de ses chaussures énormes.
Charles Plisnier, Martine, p. 363.
3 Une casquette de sport et un costume à larges carreaux avec culottes de golf achevèrent de le transformer.
M. Aymé, le Passe-muraille, p. 18.
N. m. pl. (1941, in Höfler). Vieilli. || Des golfs : des pantalons de golf.
4 Elle paraissait toute menue avec ses culottes de ski, des golfs de drap bleu qui tombaient légèrement sur des bas de laine éclatants de blancheur.
R. Frison-Roche, Premier de cordée, p. 230 (1941).
DÉR. et COMP. Golfeur, golfique. Mini-golf.
HOM. Golfe.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Golf — bezeichnet Golf (Meer), eine Meeresbucht Golf (Florida), einen Ort in den Vereinigten Staaten Golf (Illinois), einen Ort in Illinois VW Golf, ein Automodell den Buchstaben G im ICAO Alphabet Golf Klasse, den daraus entnommenen NATO Codenamen… …   Deutsch Wikipedia

  • golf —    Golf sees itself as having an image problem, which in turn causes an age problem. According to Mike Round at the Golf Foundation, fewer and fewer young people are taking up golf. The growth area is in the over fifty five age group. Accordingly …   Encyclopedia of contemporary British culture

  • golf (1) — {{hw}}{{golf (1)}{{/hw}}s. m. inv. Gioco su campo aperto, consistente nell inviare in apposite buche una palla, mediante colpi dati con appositi bastoni. ETIMOLOGIA: dall ingl. golf, prestito dall ant. oland. kolf ‘bastone’. golf (2) {{hw}}{{golf …   Enciclopedia di italiano

  • Golf — Golf, FL U.S. village in Florida Population (2000): 230 Housing Units (2000): 146 Land area (2000): 0.829778 sq. miles (2.149116 sq. km) Water area (2000): 0.013807 sq. miles (0.035761 sq. km) Total area (2000): 0.843585 sq. miles (2.184877 sq.… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • golf — W3S2 [gɔlf US ga:lf, go:lf] n [U] [Date: 1400 1500; Origin: Perhaps from Middle Dutch colf stick for hitting a ball ] a game in which the players hit a small white ball into holes in the ground with a set of golf clubs, using as few hits as… …   Dictionary of contemporary English

  • golf — [ gɔlf ] noun uncount *** a game in which you use GOLF CLUBS to hit a small white ball into a hole in the ground: a round of golf (=a game of golf): I usually play a round of golf on Saturday …   Usage of the words and phrases in modern English

  • Golf — Golf, v. i. [imp. & p. p. {Golfed}; p. pr. & vb. n. {Golfing}.] To play at golf. Last mystery of all, he learned to golf. Kipling. [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Golf — Golf, von dem italienischen Golfo, der Meerbusen, die Bucht, z. B. Golfe de Gascogne, Golf von Uruba, Golf von Genua etc. Eine merkwürdige Erscheinung ist der Golfstrom im atlantischen Ocean. Es ist dieß eine Strömung, welche an der Küste vom Cap …   Damen Conversations Lexikon

  • golf — sustantivo masculino 1. Deporte que consiste en introducir, con diferentes palos, una pelota pequeña en una serie de hoyos situados en un terreno cubierto de césped: open de golf. Juega al golf todos los días. Locuciones 1. salsa golf …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • Golf — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Auch: • Bucht Bsp.: • Im Golf von Biscaya gibt es oft Stürme. • Ich liebe Golf. • Spielst du Golf? …   Deutsch Wörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.